Un soutènement incurvé et structuré

Des murs de soutènement réalisés avec la structure maçonnée NOEplast « Murus Romanus » imitant les ouvrages maçonnés en pierre naturelle

Süssen, (PresseBox) - Dans la commune allemande de Großschönau, les crues du mois d’août 2013 ont endommagé un mur de soutènement important datant de 1901. L’ouvrage a certes pu être partiellement reconstruit, mais il a tout de même fallu remplacer certains tronçons par de nouveaux murs en béton, avec toutefois pour impératif de rappeler l’aspect de l’ancien ouvrage maçonné. C’est pourquoi les autorités communales de Großschönau ont opté pour la matrice de coffrage de NOE-Schaltechnik de Süssen, en RFA. Par ailleurs, le fabricant a proposé à l’entreprise chargée des travaux – la société Bau GmbH Franke de Hainewalde – d’utiliser un coffrage qui lui faciliterait grandement le travail et fournirait un résultat d’un meilleur aspect qu’un système de coffrage courant ne pourrait assurer.

Großschönau est une commune saxonne de la circonscription de Görlitz, qui doit régulièrement faire face aux crues. La dernière en date de 2013 s’est produite lorsque le cours d’eau Mandau est sorti de son lit. Les masses d’eau ont non seulement endommagé caves et jardins, mais aussi un important mur de soutènement. Celui-ci avait été dressé en 1901 et sécurisait jusqu’à présent une voie d’accès communale. Une fois éliminés les débris et les reliquats de la crue, il s’est cependant rapidement avéré que l’état du mur de soutènement s’était fortement dégradé. Il avait certes été possible de restaurer des pans du mur, mais certains tronçons avaient souffert à tel point qu’ils ont dû être remplacés. Ceux-ci devaient être constitués de béton armé (béton C 30/37 ; classes d’exposition : XC4, XD1, XF2, XA2) et se rapprocher de l’aspect de l’ouvrage maçonné existant, conformément à la demande des autorités en charge de la protection des monuments.

Imitation de l’aspect en pierre naturelle

En d’autres termes, les nouveaux tronçons du mur de soutènement d’une épaisseur de 0,65 cm devaient présenter en surface la structure irrégulière d’un mur maçonné en pierre naturelle. Pour obtenir un tel effet, l’entreprise chargée des travaux a fait appel aux matrices de coffrage de NOE-Schaltechnik. Le fabricant les commercialise sous le nom de NOEplast ; il en existe une large gamme avec des motifs standard. Ainsi, NOEplast permet d’ornementer le béton en imitant par exemple la structure de planches en bois, du béton bouchardé ou du crépi. Pour le mur de soutènement de Großschönau, les responsables ont opté pour le motif « Murus Romanus ». Cette matrice de coffrage, qui présente une épaisseur d’environ 4,1 cm, est disponible dans son exécution standard aux dimensions 6,00 x 2,50 m. Des dimensions supérieures sont également réalisables. Les matrices sont accolées les unes aux autres de telle façon que les jointures sont à peine visibles.

Structuration des surfaces

Pour réaliser l’ornementation du béton à l’aide de matrices de coffrage NOEplast, il suffit de poser ces matrices enchâssées sur une table vibrante à l’usine de confection des éléments préfabriqués. Pour les chantiers utilisant du béton coulé en place, tels qu’à Großschönau, celles-ci doivent être collées au coffrage. Il faut ensuite y déverser le béton et le compacter. Dès qu’il a suffisamment pris, on peut alors enlever le coffrage avec la matrice, faisant ainsi apparaître la structure désirée. La matrice NOEplast standard a pour particularité de posséder au dos un tissu de fibres de verre qui lui confère sa stabilité tout en minimisant les variations dimensionnelles dues aux fluctuations de la température. À savoir également que la matrice est réutilisable jusqu’à 100 fois, ce qui réduit considérablement le prix au mètre carré de surface bétonnée par utilisation.
Seuls 36 mètres carrés de la matrice de coffrage Murus Romanus ont au total été livrés sur le chantier de Großschönau, ce qui correspond donc à une utilisation jusqu’à huit fois. Il faut également noter que NOE-Schaltechnik assiste ses clients en leur proposant un service très spécial : c’est en effet le seul fabricant à proposer de coller les matrices en usine sur un coffrage ou un support que l’on peut ensuite visser sur le coffrage. La société Bau GmbH Franke a fait appel à ce service à Großschönau, à savoir que – suite à une proposition des collaborateurs NOE – la matrice n’a pas été fixée sur un coffrage mural ordinaire mais sur un système NOE Combi 70.

NOE Combi 70 – pour éviter les orifices d’entretoisement dans le béton apparent

Ce système de coffrage est basé sur un étaiement de poutrelles zingué de 70 cm de haut. Monté en fonction des contraintes à un intervalle de 100 à 150 cm, il est hautement résistant puisque l’entretoisement n’est réalisé qu’à seulement 10 cm au-dessus de la fondation et à env. 290 cm en hauteur, la plupart du temps au-dessus du mur. L’élément servant véritablement de coffrage est composé d’une grille faite de rails raidisseurs et de profilés périmétriques NOEtop verticaux sur lesquels est monté le revêtement de base de 21 mm d’épaisseur. Celui-ci peut recevoir tous les recouvrements de surface apparents possibles et imaginables – comme par exemple les matrices de coffrage NOEplast – qui lui sont ensuite vissés au dos. Étant donné que le mur de soutènement de Großschönau n’était pas rectiligne mais épousait dans une certaine mesure le cours de la rivière, les responsables ont dû trouver une solution pour reproduire ces rayons de courbure au niveau du coffrage. Pour ce faire, ils ont fractionné le tracé de l’arc selon une ligne polygonale suivant laquelle ils ont monté les éléments du système NOE Combi 70. Pour s’aider, ils ont utilisé des cales d’écartement en bois préalablement sciées en cône selon l’angle voulu. La particularité du système NOE Combi 70 est d’avoir permis de réaliser quasiment sans entretoisement toutes les surfaces apparentes jusqu’à une hauteur de béton de 290 cm. Le positionnement à l’horizontale des deux jonctions d’éléments a été réalisé au moyen de vérins, la matrice était d’une seule pièce de sorte que la surface visible est restée exempte de joint. De plus, les éléments du système NOE Combi 70 peuvent être rehaussés jusqu’à une hauteur de 450 ou 600 cm à l’aide d’éléments correspondants, ce qui s’est avéré tout à l’avantage des ouvriers sur le chantier de Großschönau. Au départ, le mur de soutènement présentait une hauteur de 2,80 m mais il finissait à l’autre extrémité à 4,30 m de hauteur. Pour sa construction, les responsables ont subdivisé la longueur de mur d’env. 84 m en 14 segments. Des joints de dilatation élastiques ont été réalisés à intervalles d’env. 6 m à l’aide de bandes d’étanchéité sur chaque face du mur.

Service, coffrage, nouveau contrat de fourniture

À l’origine, l’entreprise de construction avait voulu construire le mur de soutènement à l’aide d’un coffrage mural tout à fait ordinaire. Ceci aurait eu pour inconvénient de laisser apparents un nombre beaucoup plus important de points d’entretoisement et la courbure du mur n’aurait pas été aussi élégante. À la place, les techniciens NOE de la succursale de Cottbus ont proposé dans leur offre la variante réglable exclusivement réalisable avec le système NOE Combi 70. Celle-ci a absolument comblé les responsables. Bien que l’entreprise chargée des travaux n’ait encore jamais travaillé avec NOE, elle a opté pour la mise en œuvre de la proposition NOE. La réussite sur le plan esthétique des éléments constructifs en béton est conditionnée à une étroite collaboration entre le fournisseur du coffrage et l’entreprise exécutante du chantier. Ainsi, différentes ouvertures ont entre autres été prises en compte en amont lors du montage complet pour les traversées des différents segments et préparées en usine de sorte que les parties concernées n’avaient par la suite plus qu’à être enlevées puis réintégrées selon le segment à fabriquer. Avant de parvenir à cela, il a fallu trouver des solutions appropriées en collaboration avec les responsables de l’entreprise de construction pour élaborer tous les détails au niveau des joints entre les blocs (miroirs lisses) et des passages de conduites (dégueuloirs) afin d’en assurer conjointement la mise en œuvre. Durant l’exécution des travaux, les collaborateurs ont été tellement enthousiasmés par la prestation de service et les produits de NOE-Schaltechnik que l’entreprise a passé peu de temps après un nouveau contrat de fourniture avec le fabricant de matrices. On ne saurait formuler plus beau compliment à l’encontre d’une entreprise !
  • Entreprise chargée des travaux : Bau GmbH Franke, Hainewalde, RFA

Website Promotion

NOE-Schaltechnik Georg Meyer-Keller GmbH + Co. KG

NOE-Schaltechnik ist ein modernes, innovatives mittelständisches Unternehmen, das in den letzten Jahren überdurchschnittlich gewachsen ist. In der Beton-Schalungstechnik zählt NOE-Schaltechnik national wie international zu den führenden Anbietern.

Diese Pressemitteilungen könnten Sie auch interessieren

News abonnieren

Mit dem Aboservice der PresseBox, erhalten Sie tagesaktuell und zu einer gewünschten Zeit, relevante Presseinformationen aus Themengebieten, die für Sie interessant sind. Für die Zusendung der gewünschten Pressemeldungen, geben Sie bitte Ihre E-Mail-Adresse ein.

Es ist ein Fehler aufgetreten!

Vielen Dank! Sie erhalten in Kürze eine Bestätigungsemail.


Ich möchte die kostenlose Pressemail abonnieren und habe die Bedingungen hierzu gelesen und akzeptiert.