Albaad a la réponse au problème du plastique dans le segment des lingettes pour bébé

La matière utilisée pour le papier toilette humide sert de base pour les lingettes pour bébé / Exemple à suivre : le remplacement des sacs en plastique par des sacs en papier dans le commerce

« Avec nos brevets et nos technologies de fabrication, nous sommes en mesure d’apporter une réponse à la question du plastique dans le segment des lingettes pour bébé. Il faut juste qu’elle soit acceptée par le marché », déclare Wolfgang Tenbusch, directeur d’Albaad Deutschland GmbH (PresseBox) ( Ochtrup, )
L’Union européenne déclare la guerre aux produits en plastique jetable : les couverts, les pailles et les bâtonnets en plastique vont bientôt être interdits. Les produits à usage unique qui présentent une teneur élevée en matières synthétiques comme les lingettes pour bébé sont également concernés et seront soumis à un marquage obligatoire. Pour Albaad Deutschland GmbH, le plus grand fabricant de lingettes humides d’Europe, cette nouvelle réglementation ne pose pas de problème : son directeur Wolfgang Tenbusch souhaiterait se tourner exclusivement vers la production de lingettes pour bébé sans matières synthétiques, et ce « le plus tôt possible ». « Avec nos brevets et nos technologies de fabrication, nous sommes en mesure d’apporter une réponse à la question du plastique dans le segment des lingettes pour bébé. Il faut juste qu’elle soit acceptée par le marché », poursuit Wolfgang Tenbusch.

La matière permettant de résoudre ce problème s’appelle « hydrofine ». Il s’agit d’une matière première entièrement biodégradable et rapidement soluble dans l’eau mise au point par le groupe Albaad pour le papier toilette humide ; elle est composée de cellulose et de fibres de viscose. Il y a deux ans, le papier toilette humide innovant s’est imposé avec succès sur le marché parmi les marques de distributeur de drogueries et dans le commerce de détail alimentaire. Grâce aux possibilités techniques dont dispose Albaad Deutschland GmbH, la résistance de l’hydrofine peut être adaptée de façon à ce que le papier résiste également à la sollicitation mécanique d’une lingette pour bébé. Les lingettes pour bébé ne doivent pas être jetées dans les toilettes. Mais même si une lingette pour bébé de ce type devait se retrouver malencontreusement dans l’environnement, et donc dans la chaîne d’alimentation (ce qui doit absolument être évité), elle ne ferait pas de dégâts, étant donné qu’elle ne contient pas de microplastiques et que les animaux éliminent les fibres dégradables. « Les lingettes humides constituent le principal levier d’élimination des déchets plastiques sur le marché des lingettes humides », explique Wolfgang Tenbusch. « Une lingette conventionnelle pour bébé est composée aujourd’hui à 80 pour cent de polyester, le volume annuel des ventes s’élève à environ 200 millions de paquets rien que pour l’Allemagne », estime Wolfgang Tenbusch. Avec environ 120 grammes de polyester par paquet, le potentiel d’économie atteint les 24 000 tonnes.

Cette solution a un seul inconvénient : un surcoût d’environ 20 pour cent – qui s’explique uniquement par les frais de matériel – par rapport aux lingettes composées à 80 pour cent de polyester. Pour une famille avec un enfant, cela revient à 25 euros de dépenses supplémentaires par an. « Nous essayons actuellement de convaincre les fabricants d’articles de marque et le commerce du bien-fondé de ce supplément de prix », continue Wolfgang Tenbusch. Albaad produit uniquement en tant que fabricant sous contrat à la demande d’entreprises commerciales et de fabricants de biens de consommation. « Ce qui serait bien, ce serait de réussir ensemble ce que le commerce de détail a déjà réussi ces dernières années : ici, les sacs en plastique sont maintenant une exception », affirme Wolfgang Tenbusch, qui se montre confiant.
Für die oben stehenden Pressemitteilungen, das angezeigte Event bzw. das Stellenangebot sowie für das angezeigte Bild- und Tonmaterial ist allein der jeweils angegebene Herausgeber (siehe Firmeninfo bei Klick auf Bild/Meldungstitel oder Firmeninfo rechte Spalte) verantwortlich. Dieser ist in der Regel auch Urheber der Pressetexte sowie der angehängten Bild-, Ton- und Informationsmaterialien.
Die Nutzung von hier veröffentlichten Informationen zur Eigeninformation und redaktionellen Weiterverarbeitung ist in der Regel kostenfrei. Bitte klären Sie vor einer Weiterverwendung urheberrechtliche Fragen mit dem angegebenen Herausgeber. Bei Veröffentlichung senden Sie bitte ein Belegexemplar an service@pressebox.de.